Paul Blanchot

Origine(s) : Cagnes sur mer, Nice ; Genre(s) : fantasy.

Présentation

« Né leportrait-paul-TaraSquE 22 septembre 1977 à Cagnes sur mer, sur la côte d’azur, sous le signe de la vierge, il a plutôt le profil nordique d’une partie de sa famille.

Il grandit à la campagne, entouré de grands arbres ombrageux et d’une nature non encore domestiquée ou investie par l’homme. A ces grands arbres, il a surement plus communiqué qu’aux hommes auxquels il ne sait pas toujours s’adresser. Alors, il leur écrit, à travers d’innombrables textes, perché dans le grenier de la maison parentale. Il écrit beaucoup et il lit plus encore. Quand nous autres nous avons vu « La petite maison dans la prairie » ou « Autant en emporte le vent », lui les a lus. Les classiques, les Balzac, Zola, Dumas père et fils, les contemporains, les Stephen King et ce qui reste sa bible, Tolkien. C’est qu’ils n’ont qu’une chaîne de télévision!! Les programmes dédiés aux enfants de son âge, c’est chez sa grand-mère, le mercredi qu’il les découvre, ébahi.

Les jeux vidéo, très vite, l’intéressent et le fascinent. Mais, comme il n’y a pas encore de console, il les crée, sur des feuilles… des pages et des pages de logos indescriptibles au profane, de numéros de renvois, scène par scène, où, patiemment, il envisage toutes les possibilités et perspectives à tel choix, un peu comme dans un livre dont on est le héros.

À l’école, il est studieux et sans histoire, mais il rêve souvent et parfois même il reste dans les couloirs, oubliant d’entrer en classe… »

Merci à mon épouse, Anna, pour ce joli texte.


Romans

mortis-700« Elle est la Mort, aveugle et impartiale, crainte autant par les Dieux que par les Hommes. Lorsqu’elle accède à la souveraineté du plus grand royaume terrestre, sa mainmise est sans pitié. Les masques tombent, des plans s’échafaudent dans l’ombre, et les tyrans ne seront pas forcément ceux qu’on aurait crus ».

Une grande épopée de fantasy, centrée sur le personnage emblématique de nos cauchemars, celle que l’on ose à peine nommer, et que nos sociétés préfèrent ignorer de crainte qu’elle tourne son attention dans notre direction.

 

Achetez son livre ici !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s